Rencontres de Lilie, première !

Rencontres de Lilie, première !

La Région lance les « rencontres de Lilie », rendez-vous réguliers des porteurs du projet avec les utilisateurs de Lilie. La première rencontre qui s'est tenue vendredi 20 janvier avait pour thème la production de supports et de parcours pédagogiques interactifs en-ligne. Retour sur ce temps fort de la vie du projet.


Au service des communautés éducatives des lycées franciliens, Lilie se doit d'évoluer pour répondre aux besoins et aux demandes de ses utilisateurs. Leur participation au projet est une priorité pour la Région Île-de-France. Pour associer toujours davantage les utilisateurs à la réflexion sur les évolutions de l'ENT francilien, la Région lance les « rencontres de Lilie », rendez-vous réguliers des responsables du projet avec les utilisateurs de l'ENT.

La première rencontre s'est tenue vendredi 20 janvier dans les locaux de l'unité lycées de la Région à Paris. Elle a réuni des professeurs utilisateurs de Lilie (principalement des administrateurs locaux), l'équipe projet de la Région, les responsables académiques et les éditeurs de la solution autour d'un thème fort : la production de supports et de parcours pédagogiques interactifs en-ligne.

Rencontre de Lilie, 20 janvier 2012

Deux actualités du projet justifient le choix de ce thème : le chantier d'intégration de TD-Base dans Lilie et l'étude de faisabilité de l'intégration de Moodle, plateforme d'apprentissage en-ligne très populaire dans les communautés éducatives.


A la rencontre de Moodle


Pour commencer, place aux témoignages d'utilisateurs de la plateforme Moodle : Jean-Marc Morriset, professeur de sciences physiques au lycée Jules Ferry de Versailles et Christine Lassiette, chef de travaux au lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres, tous deux de l'Académie de Versailles.


Moodle du lycée Jules Ferry de Versailles

Leurs usages de la plateforme diffèrent mais leurs appréciations convergent.  Pour eux, la force de Moodle réside dans la souplesse de paramétrage offerte à 3 niveaux :

  • celui de la solution elle-même (nombreux plugs-in disponibles, etc.),
  • celui des ressources créées,
  • celui de la gestion des interactions avec les élèves.

La plateforme offre la possibilité d'agréger l'ensemble des outils à l'intérieur du parcours pédagogique créé par le professeur ce qui évite aux élèves de « se disperser » comme l'explique Fabrice Lemoine de la Mission TICE de l'Académie de Versailles.

Moodle logo
Moodle
est l'abréviation de Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environment :

« Environnement orienté objet d'apprentissage dynamique modulaire ».

Pour en savoir plus : moodle.org
Par ailleurs, Moodle bénéficie d'un autre atout de taille : il s'agit d'une solution libre qui bénéficie des contributions d'une communauté de développeurs nombreux et prolifiques. 


Installé sur un serveur web, Moodle est relativement complexe à administrer. En revanche, pour les utilisateurs, la prise en main est aisée. Par ailleurs, il existe  de nombreuses vidéos de formation qui permettent aux professeurs de s'auto-former à leur rythme. La qualité de ces supports est unanimement saluée.


TD-Base et Lilie : prémices d'une nouvelle histoire



D'ici la fin de l'année 2012, Lilie intégrera la solution TD-Base qui permettra aux professeurs franciliens d'éditer des exercices en-ligne depuis l'ENT. C'est en quelque sorte la première plongée de Lilie dans la production de ressources pédagogiques interactives.

Pour présenter TD-Base, la parole est donnée à Franck Silvestre, fondateur de Ticetime, la société chargée  de l'intégration du service dans Lilie.

Un peu d'histoireTD-Base faisait initialement partie de la solution d'ENT Eliot expérimentée dans des lycées franciliens dans le cadre du projet ENCORE (2005-2008).

Le service a été conçu par Jean-Pierre Malrieu, professeur de sciences économiques et sociales, à partir du framework propriétaire Apple WebObjects.

Avant d'être intégré à Lilie, il a fait l'objet d'un audit par les 3 rectorats franciliens. Il est désormais développé par la société Ticetime à l'aide du framework Open Source Grails.

TD-Base offrira aux utilisateurs de Lilie un outil de création de tests en-ligne, de gestion de leur diffusion auprès des élèves, de suivi des résultats. Un enseignant peut créer un test, le mettre à la disposition de tout ou partie d'une classe sur une période donnée, offrir ou non aux élèves la possibilité de réaliser le test en plusieurs fois, de revenir sur les réponses apportées, etc.


L'outil s'intéresse également à la dimension communautaire de l'ENT puisqu'il permet aux enseignants qui le souhaitent de partager leurs contributions avec leurs pairs franciliens. Ils peuvent choisir de partager un item (une question, un support) ou un sujet complet (un ensemble d'items). Les contributions sont partagées sous licence CC BY-NC ce qui implique une réutilisation avec mention de la paternité et dans un but non commercial.

TD-Base
TD-Base repose sur le standard international IMS QTI (Question and Test Interoperability) qui permet l'échange normalisé de données avec différentes plateformes, Moodle notamment.

Pour que l'intégration dans Lilie soit optimale, TD-Base doit encore être interfacé avec deux services phares de l'ENT : le cahier de textes et le service de notes. Une fois ces développements achevés, les professeurs pourront facilement joindre un test créé à partir de TD-Base à une activité du cahier de textes et intégrer les résultats du test au service de notes.

Attaché à la démarche de co-construction avec la communauté des utilisateurs, Frank Silvestre termine sa présentation en invitant les participants à s'impliquer dans le développement de TD-Base. Pour favoriser les contributions des utilisateurs, Ticetime a mis en place un dispositif de diffusion des travaux en cours en 3 volets :